Télétravail

Le télétravail est-il uniquement bénéfique pour vos salariés ?

Même si les premières enquêtes menées sur le travail à distance pendant le premier confinement semblent aller en faveur du télétravail, il faut rester vigilant ! (3 mns de lecture)


Même si les premières enquêtes menées sur le travail à distance pendant le premier confinement semblent aller en faveur du télétravail, il faut rester vigilant ! 

L’arsenal des mesures actuelles nécessaires pour lutter contre la pandémie comme le télétravail ont aggravé la sédentarité des salariés. Selon le Baromètre Ipsos* les français ont fait moins de sport en 2021 qu'en 2020. 61% des français affirment avoir désormais un mode de vie plus sédentaire qu'avant la pandémie. Or, la sédentarité au travail a un impact économique direct sur les entreprises. Des études montrent qu’elle entraîne des troubles musculo-squelettiques, la première des maladies professionnelles, mais aussi des maladies chroniques comme le diabète et augmentent ainsi les arrêts de travail.

Ce n’est pas nouveau, travailler de chez soi à temps plein présente de nombreux avantages (gestion de son horaire, réduction des dépenses, cadre de travail agréable, …) tant pour l’employeur que pour l’employé. Mais toute médaille possède un revers et le télétravail ne fait pas exception à cette règle.

 

Risque n° 1 : Les TMS (troubles musculo-squelettiques) 

Des comités sociaux et économiques d’entreprises ont pu évaluer les conséquences du télétravail lors du premier confinement en 2020 et en tirent des enseignements. Si des avantages ont été constatés, plusieurs inconvénients sont apparus comme l’augmentation des troubles musculo-squelettiques (TMS). Les salariés ont dû improviser dans l’urgence un bureau à la maison en ne bénéficiant pas toujours d’un matériel ergonomique adéquat. Pourtant, une mauvaise position assise peut entraîner des douleurs dans le dos, le cou, les épaules et les poignées avec pour conséquence l’apparition de lombalgies. Une étude réalisée par Santé Publique France sur les comportements des Français face au Covid-19, révèle qu’environ 10% des sondés ont développé une lombalgie pour la première fois pendant le premier confinement.

 

Risque n°2 : Télétravail & sédentarité : des effets nocifs à long terme !

La sédentarité peut également entraîner des maladies beaucoup plus graves. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le manque d'activité physique est considéré comme le quatrième facteur de risque de décès dans le monde (6%). La liste des effets négatifs de la sédentarité sur la santé de vos salariés est longue ! La sédentarité est associée à un risque accru de développer ou d'aggraver des maladies chroniques telles que le diabète de type 2, l'hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, certains cancers et l'ostéoporose. En France, 15 à 20 % de la population active sont concernés par une maladie chronique.

 

Risque n°3 : La santé mentale qui en pâtit 

Selon une Étude mondiale sur l’IA au travail, les principales répercussions du télétravail sur la santé psychique se traduisent par : « un manque de sommeil (40%), une santé physique détériorée (35%), une dégradation du sentiment de bonheur à la maison (33%), la complication des relations familiales (30%) et une forme d’isolement social (28%). »

 

Voici les autres inconvénients et les dangers liés au télétravail :

  • Risque d’isolement;
  • Déséquilibre entre vie professionnelle et vie personnelle;
  • Stress lié aux objectifs;
  • Démotivation due à la monotonie;
  • Manque de contacts humains;
  • Mauvaise gestion du temps;
  • Surcharge mentale;
  • Distractions venant de la famille;
  • Risque de trop travailler;
  • Crainte d'être «oublié» par l’entreprise. 

 

Comment l’entreprise peut remédier à cette tendance ? 

Rappelons que « l’employeur est tenu par la loi de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés (article L. 4121-1 du Code du travail). L’employeur ne doit pas seulement diminuer le risque, mais l’empêcher. Cette obligation est une obligation de résultat (Cour de cassation, chambre sociale, 22 février 2002, pourvoi n° 99-18389), c’est-à-dire qu’en cas d’accident ou de maladie liée aux conditions de travail, la responsabilité de l’employeur pourra être engagée ».

 

Tips by Fiters: Diffuser les bonnes pratiques & faciliter l’accès à des activités physiques et sportives aux salariés

Aujourd’hui, les entreprises disposent de plusieurs solutions pour développer l’accès à la pratique sportive en milieu professionnel. Ces offres restent valables même pendant la fermeture des salles de sport en proposant des cours en visio ou des coachings individuels. Passer par le digital est aussi un bon moyen de rendre la pratique sportive ludique et accessible pour vos salariés. Car plus que jamais, ils ont besoin de bouger !

 

Pour en savoir plus sur les solutions existantes pour les entreprises afin de lutter contre les effets de la sédentarité de leurs salariés en période de confinement, c’est par ici !

 

* https://www.lefigaro.fr/sciences/les-francais-ont-fait-beaucoup-moins-de-sport-cette-annee-qu-en-2020-20211226

Articles similaires